Conduite supervisée

Passez le permis de votre choix



Formule conduite supervisée

Conditions

  • être âgé de plus de 18 ans
  • avoir son code de la route
  • avoir effectué un minimum de 20 heures de conduite en auto-école

Quand et pourquoi ?

  • choisi au moment de l’inscription à l’auto-école ;
  •  après un échec à l’épreuve pratique.
  • permet de conduire plus afin d’acquérir une meilleur confiance en soit et de l’expérience en circulation
  • permet d’augmenter fortement ses chances de réussite à l’examen pratique du permis de conduire

Après la phase de formation initiale, le candidat doit :

  • Avoir obtenu l’attestation de fin de formation initiale (AFFI). Un exemplaire est transmis à la société d’assurances par le souscripteur du contrat de formation.
  • pour le détail des contenus de la formation code et conduite se référer à la formation permis B traditionnel.
  • Avoir obtenu un accord préalable écrit de la société d’assurances.

Après un échec à l’épreuve pratique de l’examen du permis de conduire, le candidat doit :

  • Avoir obtenu un accord préalable écrit de la société d’assurances.
  • Avoir obtenu une autorisation de conduire en conduite supervisée. Un exemplaire est transmis, dès sa délivrance, à la société d’assurances par le souscripteur du contrat de formation.

Qui peut être accompagnateur ?

L’accompagnateur doit:

  • être titulaire du permis B (permis automobile) depuis au moins cinq ans sans interruption ;
  • avoir obtenu l’accord de son assureur ;

 

Il est possible d’avoir plusieurs accompagnateurs, également hors du cadre familial.

Le déroulement de la conduite supervisée ?

La conduite supervisée se déroule avec un accompagnateur.

Tout débute par un rendez-vous préalable avec le moniteur et le future accompagnateur au niveau choisi par l’enseignant.

Durant ce rendez-vous le moniteur explique et apporte conseils afin de réaliser au mieux cette conduite supervisée

Vous décidez de combien de temps dure cet accompagnement et du moment où vous revenez vers l’auto école afin de projeter le passage à l’examen pratique du permis de conduire.

À savoir

La durée du permis probatoire est de trois ans (comme pour la filière classique) : les nouveaux titulaires du permis de conduire disposent de 6 points sur leur permis et doivent attendre trois ans sans infraction avant d’en obtenir 12.

Le candidat ne bénéficie pas nécessairement de tarif préférentiel sur son assurance « jeune conducteur ».

Informations utiles